Histoire

Remplaçant le donjon, un château féodal fut construit dès le XII ème siècle. En 1500, Jacques Hurault, le Seigneur de Cheverny et Grand Chambellan de Charles de France, entreprend la construction du château actuel.

Après sa mort en 1519, son fils Jean, édifie entre 1520 et 1530, une superbe résidence, inspirée de la façade des loges de François Ier à Blois et des galeries du château de La Rochefoucauld. – C’est un véritable chef d’œuvre – On jouit d’une  vue étendue, qui rappelle la disposition du cabinet de François Ier à Chambord.

Le domaine est érigé en comté en 1726 sous le nom de Veuil-Argenson, avec les terres et châteaux de Villentrois & Lye. Veuil influença certainement la construction de Valençay. Venu avec lui aux mains de Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, il est partiellement démoli sous le premier Empire, et sert de carrière de pierres pour les agrandissements du château de Valençay et de ses dépendances.

En 1927, le Château de Veuil est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Il était temps. En effet, sans ce classement, il ne resterait plus rien du château, qui fut l’un des plus beaux fleurons du Berry.